Arrêter de fumer avec les substituts nicotiniques

La confrontation de diverses études a démontré que les substituts nicotiniques sont d’une grande efficacité dans le cadre d’une démarche de l’arrêt du tabac. A la différence d’un traitement placebo, les traitements de substitution de la nicotine augmentent par deux vos chances d’arrêter la cigarette. Il faut l’avouer, il n’y a pas de miracle, il faut tout de même l’associer à une motivation de fer et des moyens anti-rechutes. Mais l’avantage, c’est que ce genre de traitement soulage les troubles liés au manque de nicotine (symptômes de sevrage).

Il existe plusieurs formes de substituts nicotiniques. Vous trouverez les produits suivant : le patch, les gommes, les comprimés à sucer ou les comprimés à dissoudre ainsi que les inhalateurs. Toutefois chacun à ses inconvénients comme ses avantages.

Fonctionnement des substituts nicotiniques

Ces produits agissent en atténuant les symptômes de sevrage. Ils libèrent de la nicotine en dose très modeste qui arrive petit à petit dans l’organisme. Le shoot de nicotine que le fumeur a l’habitude de prendre est remplacé par une diffusion progressive de la nicotine. Cela aide à rendre le sevrage moins pénible.

En effet, quand le fumeur inhale la fumée du tabac, c’est là que la dépendance se crée. Lorsqu’il arrête de fumer, au cours du sevrage des symptômes indésirables se manifestent liés au manque notamment un besoin urgent de fumer, l’irritabilité, la déprime, le trouble de la concentration, l’anxiété, les troubles du sommeil, maux de tête, prise de poids… les substituts à la nicotine aident à compenser partiellement ce manque en apportant à votre organisme la nicotine qu’il recevait avant.

Les symptômes du sevrage atténués, vous pourrez focaliser votre attention sur les autres points important de l’arrêt. En optant pour les substituts nicotiniques, vous n’inhalez pas le goudron, les substances toxiques, le monoxyde de carbone ainsi que les gaz irritants contenus dans la fumée de cigarette.

En outre, vous devez savoir que ce sont des dispositifs médicaux. De ce fait, lisez attentivement la notice d’emballage ou renseignez-vous auprès d’un spécialiste. Les cas n’étant pas tous les mêmes, consulter un tabacologue pour qu’il puisse adapter un traitement en fonction des autres obstacles que vous pourrez rencontrer à votre arrêt.

Laissez votre commentaire à propos de cet article