La loi sur les endroit ou on a le droit et pas le droit de fumer en France

Fumer est devenu très en vogue ces temps-ci. D’innombrables personnes ont opté pour le tabagisme sans savoir les vraies lois sur ce sujet. Pourtant, il existe des conditions qui doivent-être impérativement respectées par tous les fumeurs.

Les endroits interdits

De nos jours, le tabac est l’un des points essentiels dont s’occupe la législation. Le 1er Février 2007 a été le jour de proclamation sur la mise en place de la loi qui interdit de fumer dans les lieux publics comme dans les centres commerciaux, aéroports, hôpitaux, gares, écoles. Le janvier 2008, cette loi a été renouvelée, les endroits défendus se sont étendus dans les bars, cafés, hôtels, discothèques. Dix ans après l’emplacement de cette législation, elle reste toujours respectée même si le nombre de fumeurs n’a pas du tout diminué.

En France, tous les citoyens doivent respecter les textes sur le droit de fumer. Il existe certains lieux où il est absolument défendu de prendre la cigarette. L’interdiction dans les terrasses fermées a été mise en vigueur le 15 Novembre 2006 pourtant cela n’a pas été respectée. Des conditions sont à suivre par rapport à cette loi : si la terrasse n’est physiquement séparée de l’intérieur par une cloison, les fumeurs ne peuvent pas fumer. Si elle est couverte par une banne ou protégée par une façade principale, il serait également impossible de fumer.

Où les fumeurs sont libres ?

Il existe encore des endroits où les fumeurs peuvent se jouir de la cigarette sans censure. Dans les salles de concert, nombreux sont les spectateurs qui fument sans avoir de problème car il est difficile d’empêcher une personne de fumer alors qu’elle est entourée de plusieurs individus. Les restaurants peuvent également les accueillir. Tout le monde peut toujours fumer dans certains emplacements tels que les salles de concert, certains petits tabacs et dans les bureaux d’entreprises.

Que se passe-t-il quand il y a une infraction de la loi ?

Fumer n’est pas un geste contesté mais l’effectuer dans des espaces interdites peut causer d’énormes problèmes. Actuellement, la loi punit les personnes qui fument dans les espaces non-fumeurs. Elles doivent payer une amende de 135 Euros. Cela peut s’accroître de 750 Euros si le cafetier favorise une infraction à travers l’existence d’un cendrier.

Laissez votre commentaire à propos de cet article